artychou2Ce week end, à Caen, les morts se fêtaient avec une touche mexicaine. Sur la place St Sauveur, dans une église désacralisée, on pouvait écouter distraitement les cris des guitares électriques en admirant les reflets dansants d'une boule à facette géante animant les quelques sculptures exposées.

Dans un coin: un bar à sangria et un étalage de festifs délices où la salade mexicaine cotoie un buffet de crudités inattendu. Le chou romanesco juste ébouillanté dresse ses volutes sur de folles rondelles de carotte. J'adore!