coquelicotJ'ai descendu dans mon jardin
Pour y cueillir du romarin.

Gentil coqu'licot, Mesdames,
Gentil coqu'licot, nouveau !

Pour y cueillir du romarin {x2}
J' n'en avais pas cueilli trois brins

Qu'un rossignol vint sur ma main

Il me dit trois mots en latin

Que les homm's ne valent rien

Et les garçons encor bien moins !

Des dames, il ne me dit rien

Mais des d'moisell' beaucoup de bien.

Et oui, sous le soleil, les coquelicots explosent et c’est beau. Profitant de ce même soleil, ma main verte invente le romarin séché en pleine terre. Bravo. Et le rossignol de critiquer les homm's. Ah mais, attention  Monsieur le rossignol, sans la  recette de Monsieur Chirstophe Felder, tu dirais certainement moins de bien de la  d'moisell' que je suis. Eh eh.

Sablés fleurs
150g de beurre mou, 90g de sucre glace, 1 pincée de sel, 1 sachet  de sucre vanillé, 1 œuf battu, 30g de poudre d’amandes, 250g de farine, 1 pot de gelée (de coing, de groseilles ou d’autre chose)

biscuits

Mélanger beurre, sucres, sel, poudre d’amandes et œufs. Ajouter ensuite la farine et bien mélanger jusqu’à ce que la pâte devienne bien lisse. Former une boule, emballer dans un film plastique, placer dans le frigo et aller bouquiner une bonne heure dans le jardin.
Préchauffer le four à 180° (th.6).
Etaler la pâte et découper les sablés à l’aide d’un emporte pièce. A l’aide d’un autre emporte pièce, plus petit, découper le centre de la moitié des sablés. Placer le tout sur une plaque et cuire 10 à 15 minutes.
Pendant que les sablés refroidissent, faire fondre la gelée dans une casserole.
Superposer les sablés : un creux sur un plein. Verser un peu de gelée dans la partie creuse. Faire bouger un peu le sablé du dessus pour faire adhérer. Laisser refroidir.
A déguster dans l’herbe en ignorant le rossignol.