24 janvier 2006

Des livres aux casseroles - Le mafé au thon

Parce que nul ne peut vivre une vie romanesque sans reprendre des forces de temps à autres, à un moment ou à un autre, les mots culinaires ne peuvent s’empêcher de faire irruption dans les œuvres littéraires.


Sur ma table de chevet et dans mes poches la semaine dernière: "Amkoullel, l'enfant peul", autobiographie d' Amadou Hampâté Bâ, ambassadeur de la culture orale africaine (J'ai lu, 2000).


p1000903


Amadou Hampâté Bâ n’échappe pas à la règle ci-dessus énoncée :


La base de la nourriture était le mil. Le riz n’étant pas cultivé dans notre région, un plat de riz représentait un grand luxe que l’on ne s’offrait qu’à l’occasion de grandes réjouissances. «  Le ri est une nourriture de roi » disait un adage des montagnes de Bandiagara. Mais grâce à la fortune de ma mère, on en mangeait deux fois par mois (…). Ces jours là ; j me gardais bien de me laver les mains à la fin du repas. Je courais dans la rue cherche un petit camarade. Quand j’en trouvais un, je cachais ma main derrière mon dos et l’apostrophais : «  Si tu le peux, dis moi ce que j’ai mangé aujourd’hui à la maison.  » Comme il hésitait, je lui plaquais ma main sous le nez : «  C’est du riz ! Oh, c’est du ri ! » Gonflé d’orgueil, j’éclatais de rire : «  ca, ça ne s’appelle pas du riz, mais de la céréale royale ! » Et je partais à la recherche d’un autre camarade pour lui plaquer ma main sur le nez.

La cuisine africaine est loin d’être la cuisine que je connaisse le mieux. Une seule recette dans mes tablettes : le mafé, à servir avec du riz justement. Transmise au dessus des casseroles par un ami sénégalais, la recette que je vais vous conter est rapide, facile a cuisiner et a fait moulte fois preuve de sa capacité à rassasier une large assemblée.

mafe3Mafé au thon

Une boite de concentré de tomates

4 cuillères à soupe de beurre de cacahuètes

70 cl de bouillon Kub

& oignon en rondelles

2 carottes en tronçons

2 pommes de terre en cubes

Une boite de thon au naturel (égoutté)

Bouquet garni

Harissa

Dans une casserole, faire revenir l'oignon dans une cuillère à soupe d'huile d'arachide. Ajouter le concentré puis les 3/4 du bouillon chaud. Diluer le beurre de cacahuètes dans le restant du bouillon et le verser dans la casserole. Porter à ébullition avant d'ajouter légumes et bouquet garni. Laisser mijoter le temps que les légumes soient cuits. Ajouter le thon. Laisser sur le feu encore quelques minutes. Assaisonner d'harissa. Servir avec du riz. Manger. Se laver les mains parce qu'on est humbles.

Posté par c_zenobie à 17:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Des livres aux casseroles - Le mafé au thon

    A chaque fois que je passe par là, je repasse lire cette étrange mafé, et ça me rassure... il est toujours là !

    Posté par Dorian, 24 février 2006 à 00:04 | | Répondre
  • J'ai croisé des peuls. c'est drôle cette histoire d'odeur de riz, car on dit que les peuls sentent le lait. ils sont imprégrés de l'odeur des aliments qu'ils manipulent, mais je ne savais pas qu'ils l'écrivaient.

    Posté par Leelooo, 28 mars 2006 à 21:56 | | Répondre
Nouveau commentaire